24Heures 08.10.21

Volleyball – LNA

Cheseaux est prêt à franchir un nouveau palier

Les joueuses du VBC Cheseaux peuvent compter sur un trio d’Américaines prometteur pour effacer le départ de Sarah van Rooij.

Gérard Bucher

Publié aujourd’hui à 17h02

Le trio d’Américaines que forment Maddie Haynes, Megan Wolowicz et Audriana Fitzmorris devrait permettre au VBC Cheseaux de se qualifier pour les play-off, cette saison.

Le trio d’Américaines que forment Maddie Haynes, Megan Wolowicz et Audriana Fitzmorris devrait permettre au VBC Cheseaux de se qualifier pour les play-off, cette saison.

ODILE MEYLAN

De retour en LNA depuis 2013, vingt après avoir atteint la finale de la Coupe de Suisse, le VBC Cheseaux n’a jamais cessé d’être un club formateur. Ce qui ne l’empêche pas de nourrir des ambitions. En février dernier, il s’en est fallu de peu (élimination au set-average face à Guin) pour que les protégées de Doris Stierli ne se hissent dans le dernier carré des play-off.

Cette saison, le club de la porte du Gros-de-Vaud dispose de la plus belle armada d’étrangères de son histoire. En plus de Meg Wolowicz (24 ans, 1,94 m, centrale), restée au club parce qu’elle y a trouvé une deuxième famille et un jeu à sa taille, deux autres Américaines, Maddie Haynes (23 ans, 1,93 m, ailière) et Audriana Fitzmorris (23 ans, 1,98 m, pointue) ont rejoint l’effectif en attaque.

«Meg est certainement la meilleure étrangère que nous ayons eue jusqu’ici.»

Doris Stierli, coach du VBC Cheseaux

«Il s’agit de deux gros potentiels, affirme Mathieu Schacher, entraîneur-assistant. La première tape haut et fort, et possède un excellent service. La seconde est très forte au bloc. Elle sort toutefois d’une saison blanche, à la suite d’opérations à l’épaule et à la hanche. Il faudra se montrer patiente avec elle. Elle devrait être prête pour les play-off.»

«Meg est la meilleure»

Doris Stierli, pour sa part, ne tarit pas d’éloges sur Megan Wolowicz, sa centrale. «Meg est certainement la meilleure étrangère que nous ayons eue jusqu’ici, souligne la coach du VBC Cheseaux. De plus, elle est très attachante. Elle n’a ainsi pas hésité à passer Noël et le 1er Août avec nous. Pour l’occasion, elle avait fait venir ses parents pour qu’ils puissent découvrir un alpage. Ses progrès en français sont stupéfiants.»

L’effectif du VBC Cheseaux

Afficher plus

Les filles de Doris Stierli demeurent des valeurs toujours aussi sûres. À la passe, Oriane Hämmerli (25 ans) est au sommet de son art, tout comme Marine Hämmerli (27 ans), insatiable défenseuse au poste de libéro. Partie sous d’autres cieux (Aesch Pfeffingen), Sarah van Rooij laisse un vide au sein du contingent, mais c’est un défi que devrait pouvoir relever Maddie Haynes.

SUITE APRÈS LA PUBLICITÉ

17’000 fr pour la Coupe d’Europe

Vainqueures de Genève Volley lors de l’entame du championnat, les Gremaudes affronteront Toggenburg, ce samedi à 17h30. À la fin du mois, elles auront la délicate mission de se mesurer à Linz (aller en Autriche le 28 octobre, retour le 3 novembre) dans le cadre de la CEV Volleyball Challenge Cup. Un tour de Coupe d’Europe qui coûtera quelque 17’000 francs au club. «Qu’importe, l’assemblée générale nous a autorisés à mordre dans le capital pour nous permettre de vivre cette aventure, précise Alberto Angeretti, président du club, et amateur de boutade. Le problème numéro un, depuis quelques semaines, c’est qu’on n’arrête pas de gagner!»

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code